Le ministère du Travail avance trois propositions pour faciliter les reconversions

Dans le cadre des concertations engagées avec les partenaires sociaux, le ministère du Travail a soumis à la discussion plusieurs pistes pour organiser et favoriser les mobilités inter-branches. Des dispositifs tels que Pro-A, le CPF de transition et le FNE-Formation pourraient être mobilisés.

reconversion

La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a reçu lundi 5 octobre les partenaires sociaux. Après la réunion du 30 septembre qui portait sur le suivi des réformes. Ce nouveau rendez-vous fixé dans le cadre de l’agenda social portait cette fois-ci sur les réponses à mettre en œuvre pour faire face à la crise. A l’ordre du jour figurait la question des reconversions et des mesures à mettre en place pour les favoriser à l’heure où la crise et le plan de relance rebattent les cartes en matière de compétences. A plusieurs occasions, les partenaires sociaux ont interpellé le ministère sur ce sujet des transitions professionnelles, l’enjeu étant de mieux accompagner les mobilités entre branches, secteurs ou filières.

Muscler le congé de mobilité

LIRE LA SUITE

 

Transition collective, un nouveau dispositif de formation pour faciliter les reconversions professionnelles

En sus du report de la réforme d’assurance chômage l’exécutif a annoncé, hier, lors de la conférence de dialogue social, la création d’un nouveau dispositif de formation en vue de faciliter les reconversions professionnelles. Il sera financé via le FNE-formation, selon la taille de l’entreprise. Une somme qui inclut la rémunération du salarié et les frais pédagogiques.

CIF

Son nom ? « Transition collective ». Son objectif ? Aider les salariés qui occupent un emploi à risque à se former sans passer par la case chômage. Le gouvernement a présenté hier aux partenaires sociaux, lors de la conférence de dialogue social qui s’est déroulée, à Matignon, la création d’un nouveau dispositif de reconversion professionnelle, en sus du CPF de transition professionnelle. « Il s’adresse aux salariés dont l’emploi est menacé et qui se positionnent sur un métier porteur localement », assure l’entourage d’Elisabeth Borne, la ministre du travail.

Financement FNE-formation

Ce dispositif est partiellement voire en totalité financé par le FNE-formation, selon la taille de l’entreprise. Pour les entreprises de plus de 1000 salariés, la prise en charge représente 40 % de la rémunération et des frais pédagogiques de la formation. Pour celles de 300 à 1000 employés, elle s’élève à 75 % des sommes déboursées. En decà de ce seuil, le coût est nul pour les entreprises.

Le reste à charge peut être financé par l’entreprise du salarié ou celle qui prévoit de le recruter.

Le dispositif sera géré par les associations Transitions Pro (ex commissions paritaires interprofessionnelles régionales) chargées, depuis la loi Avenir professionnel, de la gestion des projets de transition ou de reconversion professionnelle engagés dans le cadre du CPF de transition professionnelle. Elles seront secondées par les opérateurs de compétences.

500 millions du FNE -formation seront fléchés sur ce nouveau dispositif. Ils seront prélevés sur la somme allouée à ce fonds dans le cadre du plan de relance (un milliard).

Un dispositif « co-construit » ?
 

8 conseils pour trouver un job en pleine crise

C’est la question du jour!

Le marché de l’emploi ne vit pas ses plus beaux jours, c’est un fait. Mais ça ne veut pas dire que trouver un job dans ces conditions est impossible ! Voici quelques pistes à creuser pour optimiser vos chances de décrocher le sésame.

trouver un emploi

Malgré une insertion professionnelle globalement au ralentie, les entreprises continuent de recruter ! Pour mettre toutes les chances de son côté, le candidat doit être conscient que les stratégies et les organisations des entreprises ont changé. Pour sortir du lot, faites preuve d’agilité et montrez que vous avez bien compris les enjeux actuels du marché !

Être judicieux dans ses recherches

 

LIRE LA SUITE

« Le gouvernement revient sur des dispositifs mal financés par la réforme »

Davantage de fonds pour le FNE (Fonds national emploi) formation, dotations sur les compteurs CPF… Un webinaire CESI/News Tank RH analyse les coups de pouce financiers en matière de formation professionnelle et d’apprentissage, à l’occasion de cette rentrée 2020.

mon compte formation

« Une rentrée riche en changements mais évolutive du fait des débats engagés entre gouvernement et partenaires sociaux ». C’est en substance l’analyse formulée par les animateurs du webinaire du 15 octobre intitulé « Rentrée 2020 : Les points clés à retenir en matière de formation professionnelle et d’apprentissage » : Arnaud Brizé, juriste spécialisé en droit de la formation et de l’apprentissage, au sein de CESI (Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle), et Fabien Claire, directeur associé et directeur de la rédaction de News tank RH.

 Changements sur le FNE formation au 1er novembre

 

LIRE LA SUITE