12 nouveaux métiers pour anticiper sa reconversion

Le monde change et celui du travail aussi. Si certains métiers sont amenés à disparaître, d’autres au contraire sont en pleine émergence. Découvrez les 12 métiers du futur, selon l’Apec. Quoi de mieux pour anticiper votre reconversion professionnelle ?

métiers émergeants

  • Les métiers du futur dans le bâtiment
  • Les métiers du futur de la production et de la maintenance industrielle
  • Les métiers du futur de la DATA

Lire le détail et la suite de l’article

650 millions d’euros et 7 000 emplois : ce que pèse la filière edtech en France

650 millions d’euros de chiffre d’affaires, 7 000 emplois, des entreprises récentes (mais pas que), qui s’avèrent pour bonne partie avoir les reins solides : voilà ce que révèlent les premiers chiffres dévoilés par une enquête de l’association Edtech France et EY Parthenon. Elle confirme la place, de plus en plus importante, que prend la filière edtech sur le marché français.

La filière edtech affiche son poids… et c’est du lourd !

 

Il était temps ! La filière « edtech » (les technologies pour l’éducation), dont le rôle peut-être majeur pour l’enseignement supérieur en plein boom de l’hybridation pédagogique, a compté ses forces et affiche résolument son poids. 250 sociétés sur un total d’environ 430 pouvant se réclamer de cette filière ont répondu à une enquête EY-Parthenon menée avec EdTech France , dont les premiers résultats ont été dévoilés le 17 juillet 2020. 

 

Lire la suite

6 raisons de croire à la formation dans le « monde d’après »

FNE formation coronavirus

L’année 2020 s’ingénie à défier toutes les prédictions et toutes les projections. Comme l’ensemble des missions des entreprises, la formation professionnelle des salariés subit cette incertitude. Le confinement l’a directement ciblée, et les mesures sanitaires contraignent son modèle économique, dans sa composante présentielle – qui reste dominante. Si nul ne peut connaître le scénario économique des prochains mois et son impact sur chaque secteur, il existe plusieurs raisons de penser que la formation résistera bien à la crise, et pourrait même connaître un renouveau. Alain Ragot, dirigeant de RHEXIS et rédacteur en chef de ce blog, a listé 6 de ces raisons.

L’étude des tendances passées ne suffit pas à émettre des prévisions 100 % fiables sur l’avenir, mais elle reste un indicateur très significatif, surtout si les fondamentaux derrière les tendances demeurent inchangés.

, nous avions compilé les chiffres de la période 2003-2017. Il en ressortait que le chiffre d’affaire des organismes de formation a augmenté de manière continue tout au long de la période, et a même presque doublé en euros courants (de 8 à 15 milliards d’euros). En pourcentage du PIB, l’activité de formation a progressé d’un tiers (de 0,49% à 0,65%). La dépense de formation des entreprises a suivi la même courbe jusqu’à 2014, dernière année où l’on dispose de chiffres complets.

Si l’on se tourne vers la dernière crise importante, celle de 2008-2009, on constate qu’elle ne s’est traduite que par une année (2009) de stagnation du chiffre d’affaires du secteur, avant un redépart l’année suivante. En pourcentage du PIB, l’année 2009 devient une année de croissance ralentie, dans un contexte d’effondrement de la croissance économique. La formation, prise globalement, a donc plutôt mieux résisté à la crise que la moyenne des secteurs.

 

Curated from 6 raisons de croire à la formation dans le « monde d’après » – RHEXIS

 

L’abondement du CPF par Pôle emploi est intégré dans l’application Mon compte formation

Depuis le 8 juillet, un demandeur d’emploi peut faire une demande d’abondement de son CPF à Pôle emploi directement depuis l’application mobile Mon compte formation….

 

Les conditions générales d’utilisation de l’application ont évolué pour tenir compte de ce changement.
S’il ne dispose pas de droits suffisants sur son compte pour son projet de formation, le demandeur d’emploi  dispose de 4 jours ouvrés à compter de la proposition de commande faite par l’organisme de formation pour effectuer une demande d’abondement en droits complémentaires à Pôle emploi. Cette demande n’est possible que pour une session de formation dont la date de début est fixée à plus de 15 jours ouvrés à compter de la date de la demande.
Pôle emploi dispose alors d’un délai maximum de 10 jours ouvrés pour notifier sa réponse. L’absence de réponse dans ce délai vaut acceptation de la demande.
En cas d’acceptation de Pôle emploi, le dossier de formation est automatiquement validé. En cas de refus, le titulaire du CPF bénéficie d’un délai de 2 jours ouvrés pour valider ou non sa commande. S’il confirme cette commande, il devra régler la totalité du reste à payer.

De son côté, l’organisme de formation est informé de la demande d’abondement du demandeur d’emploi dès sa transmission et doit lui réserver une place pendant un délai maximum de 12 jours ouvrés.

Source : site internet moncompteformation.gouv.fr