Qu’est-ce que l’Afest?

Merci de partager

L’AFEST FAUT-IL Y ALLER OU PAS ?

L’AFEST titille les organismes de formation aujourd’hui. Faut-il ou ne faut-il pas y aller ? L’AFEST permettra-t-elle de développer de nouveaux marchés ou au contraire va-t-elle mettre en danger leur  position concurrentielle en donnant le statut d’OF aux entreprises ? Bref, l’AFEST nouvel eldorado ou innovation pédagogique de tous les dangers ?

Qu'est-ce-que l'Afest?

La première chose qu’il faut comprendre c’est que l’AFEST n’est pas un dispositif de financement mais plutôt une « innovation pédagogique » c’est-à-dire quelque chose comme « des services de développement de compétences au sein des entreprises » que les OF peuvent proposés. Est-ce une opportunité pour développer le CA ?  pas si sûr ! Mais les OF ont-ils le choix ? L’Afest est une réponse à des besoins de formation toujours plus personnalisés. L’Afest ne remplacera ni le présentiel, ni le difital, mais sa mise en œuvre sera probablement importante dans les plans de développement des compétences des entreprises. Les OF iront forcément, plus ou moins vite, avec plus ou moins d’entrain, mais au final tous les organismes de formation devront y passer, comme ils doivent s’adapter plus ou moins vite à la numérisation de l’offre de formation, aux classes virtuelles, aux mooc etc.
 

COMMENT L’AFEST SERA-T-ELLE FINANCEE ?
L’AFEST n’est pas un dispositif, mais une simple modalité. Ce qui signifie que pour avoir une prise en charge de la part d’un OPCO, de Pôle Emploi ou d’une Région, il faudra inscrire l’AFEST dans le cadre de dispositifs de formation déjà existants.

Le marché de la formation encadrée
Dans les formations encadrées il y a :
    1. Le plan de formation des entreprises de moins de 50 salariés est particulièrement bien adapté à l’AFEST. Malheureusement, aujourd’hui les OPCO sont beaucoup trop occupés avec leurs nouvelles missions qu’ils n’ont pas encore prévus des financements, mais certains lancent des appels à référencement d’organismes capables de faire de l’AFEST, alors qui sait ? dans quelques temps, il sera bon d’être référencé
    2. Le contrat de professionnalisation peutIntégrer de l’Afest. L’organisme de formation devient pilote de dispositifs d’AFEST relayés par des accompagnateurs ou formateurs interne. L’avantage pour l’OF externe est de permettre une formation plus flexible dans son organisation et plus proche des besoins de l’entreprise. Ce n’est pas forcément les opportunités financières, qu’il faut viser à travers des contrats de professionnalisation en AFEST, mais davantage les deux qualités distinctives de l’AFEST : flexibilité et proximité. AFEST et contrats de pro semblent faire bonne ménage !

Afest ou pas les financements ne seront pas plus importants qu’il y ait ou non de l’Afest. Cependant, l’Afest peut être un élément marketing déterminant.
 

Le marché de la formation « obligation sociale »
Les entreprises de plus de 50 salariés sont contraintes de réaliser au moins une formation non obligatoire tous les 6 ans sous peine de devoir payer une pénalité de 3.000 euros par salarié (Nous arrivons au mois de mars à la limite des 6 ans depuis la promulgation de la loi).
L’AFEST est indirectement un moyen de répondre à cette exigence. En organisant des formations non obligatoires en AFEST, l’entreprise peut répondre plus facilement à son exigence sociale qu’à travers une formation présentielle, et souvent plus efficacement qu’une formation à distance.

Les OF externes ont un rôle à jouer la fois
pour des raisons de sécurité juridique (trace d’une convention de formation, respect des exigences liés au Référentiel National Qualité) et d’efficacité pédagogique (pilotage des accompagnateurs AFEST internes par des ingénieurs en formation professionnels),
Pour les très grandes entreprises, l’organisme externe sera le plus souvent, en réalité, interne puisque les grands groupes ont leur propre organisme de formation interne. Pour les belles PME et ETI, il est probable que la solution d’organismes externes sera la plus simple. Ce qui devrait ouvrir  un nouveau marché ou plus exactement,
faire évoluer, le marché classique de l’intra et inter-entreprise pour partie en AFEST.
 

Le marché « libre » de la formation
Certaines entreprises ont compris que la formation ne représente ni une contrainte légale, ni des opportunités financières, mais tout simplement un moyen d’améliorer substantiellement leurs performances.

Maîtrisées les nouvelles approches pédagogiques centrées sur l’analyse du travail et l’analyse réflexive, c’est repenser de façon pragmatique son modèle de management de la formation. Nombreuses sont les grandes entreprises qui y songent sérieusement. Les organismes de formation qui maîtrisent ces
techniques auront les moyens de répondre à ce marché émergeant.
 

 

COMMENT MAITRISER L’AFEST ?

L’AFEST est avant tout une action de formation. Elle est donc formelle et un parcours pédagogique définie au démarrage en est la preuve. Elle bénéficie d’un encadrement pédagogique et doit être évaluée et tracée. Sa seule particularité in fine est d’avoir comme matériau pédagogique les situations de travail et de proposer une nouvelle approche pédagogique : l’analyse réflexive.

6 point à maîtriser pour mettre l’AFEST en place :

  1. Faire l’analyse de l’activité de travail
  2. Créer un parcours pédagogique à finalité professionnelle
  3. Désigner un formateur
  4. Mettre en place des phases réflectives
  5. Evaluer les acquis
  6. Collecter les preuves de réalisation
 
 
EN CONCLUSION !
L’Afest va probablement devenir une méthode que tout organisme de formation devra maîtriser et proposer à ses clients ou aux financeurs, que ce soit dans les appels à projets dans les outils marketing, dans les négociations et distillée peu à peu dans les programmes de formation comme il sera nécessaire de faire du blended learning, de plus en plus souvent.