10 formations plébiscitées par les demandeurs d’emploi

La formation concerne désormais un demandeur d’emploi sur six.

Les secteurs du transport, du développement personnel et professionnel et des langues se hissent en tête des entrées en formation effectuées au deuxième trimestre de 2021.

10 formations plébiscitées par les demandeurs d’emploi

321.200 : c’est le nombre de demandeurs d’emplois entrés en formation enregistré par Pôle emploi au deuxième trimestre 2021. Le plan d’investissement dans les compétences (PIC) semble donc porter ses fruits, les entrées en formation ayant augmenté de 157% sur un an. “Avec le PIC, un demandeur d’emploi sur six est aujourd’hui formé contre un sur dix auparavant”, a déclaré Audrey Pérocheau, directrice du développement des compétences à Pôle emploi, lors d’un débat organisé par l’Association des journalistes d’information sociale (Ajis) le 8 décembre dernier.

Parmi les 66 champs de formation définis par Pôle emploi, 10 représentent 68% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. La moitié de celles-ci s’effectuent dans l’un des secteurs suivants : le transport (17%), le développement personnel et professionnel (12%), les langues (9%), la manutention (7%) et les formations de direction d’entreprises (7%). Le secteur du développement personnel et professionnel, qui arrive en seconde position, inclut les formations qui préparent à un concours, les formations de remise à niveau ou encore d’alphabétisation.

Une majorité de formations certifiantes

Le nombre de demandeurs d’emplois préparant une formation certifiante est en augmentation par rapport à l’année 2019…. LIRE LA SUITE…

La formation professionnelle est un moyen efficace pour les demandeurs d’emploi de se former à un nouveau métier, de se reconvertir ou de se qualifier. Elle leur permet d’acquérir de nouvelles compétences, de renforcer leur employabilité et de favoriser leur retour à l’emploi. Mais quelles sont les formations les plus demandées par les demandeurs d’emploi ? Quels sont les secteurs les plus porteurs ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ces formations ? Nous vous proposons de découvrir les 10 formations les plus plébiscitées par les demandeurs d’emploi, selon les données de Pôle emploi¹.

1. Le transport

Le secteur du transport est le plus sollicité par les demandeurs d’emploi, qui représentent 17% des entrées en formation dans ce domaine. Il regroupe des formations variées, allant du permis poids lourd au brevet de pilote d’avion, en passant par le certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi ou le diplôme de conducteur de train. Ces formations sont souvent courtes, qualifiantes et financées par le compte personnel de formation (CPF). Elles offrent de bonnes perspectives d’emploi, dans un secteur qui recrute régulièrement.

2. Le développement personnel et professionnel

Le secteur du développement personnel et professionnel arrive en deuxième position, avec 12% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il englobe des formations qui visent à améliorer les compétences transversales, comme la communication, le management, la gestion du stress ou la confiance en soi. Il comprend aussi des formations qui préparent à un concours, à une remise à niveau ou à une alphabétisation. Ces formations sont souvent modulaires, personnalisées et adaptées aux besoins de chaque demandeur d’emploi. Elles permettent de renforcer son projet professionnel, de se réorienter ou de se perfectionner.

3. Les langues

Le secteur des langues arrive en troisième position, avec 9% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il regroupe des formations qui visent à apprendre ou à améliorer une langue étrangère, comme l’anglais, l’espagnol, l’allemand ou le chinois. Ces formations sont souvent certifiantes, comme le TOEIC, le TOEFL ou le BULATS. Elles permettent de valoriser son CV, de se démarquer sur le marché du travail ou de postuler à des offres à l’international.

4. La manutention

Le secteur de la manutention arrive en quatrième position, avec 7% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il regroupe des formations qui visent à apprendre ou à renouveler les habilitations nécessaires pour manipuler des engins ou des matériels, comme le chariot élévateur, la grue, le pont roulant ou le gerbeur. Ces formations sont souvent courtes, pratiques et obligatoires pour exercer certains métiers. Elles permettent d’accéder à des emplois dans les secteurs de la logistique, du bâtiment ou de l’industrie.

5. La formation en direction d’entreprise

Le secteur de la formation en direction d’entreprise arrive en cinquième position, avec 7% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il regroupe des formations qui visent à acquérir ou à renforcer les compétences nécessaires pour créer, reprendre ou gérer une entreprise, comme la comptabilité, le marketing, le droit ou la stratégie. Ces formations sont souvent diplômantes, comme le BTS, le DUT ou le master. Elles permettent de se lancer dans l’entrepreneuriat, de développer son activité ou de se former à un nouveau métier.

6. La programmation informatique

Le secteur de la programmation informatique arrive en sixième position, avec 6% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il regroupe des formations qui visent à apprendre ou à maîtriser un langage de programmation, comme le Python, le Java, le C# ou le PHP. Ces formations sont souvent certifiantes, comme le titre professionnel de développeur web ou le certificat de qualification professionnelle (CQP) de développeur logiciel. Elles permettent d’accéder à des emplois dans le secteur du numérique, qui est en pleine croissance et qui offre de nombreuses opportunités.

7. Les métiers de l’esthétique

Le secteur des métiers de l’esthétique arrive en septième position, avec 5% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il regroupe des formations qui visent à apprendre ou à perfectionner les techniques de soins du corps, du visage, des ongles ou des cheveux, comme le CAP esthétique, le BP coiffure ou le CQP prothésiste ongulaire. Ces formations sont souvent qualifiantes, pratiques et financées par le CPF. Elles permettent d’accéder à des emplois dans les salons de beauté, les spas, les instituts ou les parfumeries.

8. La préparation aux concours des métiers sociaux

Le secteur de la préparation aux concours des métiers sociaux arrive en huitième position, avec 4% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il regroupe des formations qui visent à préparer les épreuves écrites et orales des concours d’entrée aux écoles de travail social, comme le diplôme d’Etat d’assistant de service social, le diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé ou le diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale. Ces formations sont souvent théoriques, intensives et payantes. Elles permettent d’accéder à des études dans le secteur social, qui offre des débouchés variés et valorisants.

9. Le data warehouse

Le secteur du data warehouse arrive en neuvième position, avec 3% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il regroupe des formations qui visent à apprendre ou à approfondir les concepts et les outils liés à la gestion des données, comme le SQL, le ETL, le OLAP ou le data mining. Ces formations sont souvent certifiantes, comme le titre professionnel de data analyst ou le CQP de data manager. Elles permettent d’accéder à des emplois dans le secteur de la business intelligence, qui est en forte demande et qui offre des salaires attractifs.

10. Les métiers de la pâtisserie

Le secteur des métiers de la pâtisserie arrive en dixième position, avec 3% des entrées en formation des demandeurs d’emploi. Il regroupe des formations qui visent à apprendre ou à perfectionner les techniques de fabrication et de décoration des produits de pâtisserie, comme le CAP pâtissier, le BP boulanger ou le CQP chocolatier-confiseur. Ces formations sont souvent qualifiantes, pratiques et financées par le CPF. Elles permettent d’accéder à des emplois dans les boulangeries, les pâtisseries, les chocolateries ou les traiteurs.

 

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation