Compte professionnel prévention (C2P) Qu’est-ce que c’est ?

Le Compte Professionnel de Prévention (C2P) qu’est-ce que c’est ?

La clé de Voute de la Santé au Travail

Compte professionnel prévention (C2P) Qu’est-ce que c’est ?

Dans le paysage du travail moderne, la santé et le bien-être des employés sont devenus des priorités absolues pour les entreprises et les législateurs. Le Compte Professionnel de Prévention (C2P) s’inscrit dans cette dynamique en tant qu’outil innovant destiné à prévenir l’usure professionnelle et à protéger les travailleurs exposés à des risques spécifiques. Cet article propose un tour d’horizon complet du C2P, expliquant son fonctionnement, ses avantages et les modalités de son application, le tout dans une perspective SEO pour maximiser sa visibilité.

Le Compte Professionnel de Prévention qu’est-ce-que c’est ?

Le Compte Professionnel de Prévention est une mesure phare introduite par la législation française pour lutter contre les expositions aux risques professionnels. Il vise à accorder des droits spécifiques aux salariés exposés à certaines conditions de travail susceptibles d’accélérer l’usure professionnelle. Ces droits se matérialisent sous forme de points accumulés dans un compte personnel, utilisables pour financer des formations, bénéficier d’une réduction du temps de travail ou anticiper un départ à la retraite.

Fonctionnement du C2P

Le fonctionnement du C2P est relativement simple et entièrement automatisé. Les salariés concernés n’ont aucune démarche spécifique à effectuer pour l’accumulation des points. Les entreprises sont tenues de déclarer les expositions aux facteurs de risques professionnels via la déclaration sociale nominative (DSN). Sur cette base, les droits sont crédités annuellement sur le compte du salarié, qui peut consulter son solde via le portail dédié de l’Assurance Retraite.

Critères d’éligibilité et facteurs de risques

Pour bénéficier du C2P, un salarié doit être exposé à un ou plusieurs des dix facteurs de risques professionnels identifiés par la loi. Ces facteurs sont regroupés en trois catégories : contraintes physiques marquées, environnement physique agressif, et rythmes de travail. Ils incluent notamment le travail de nuit, le travail répétitif, l’exposition à des agents chimiques dangereux, ou encore les postures pénibles.

Avantages et Utilisations des Points C2P

Les points C2P offrent une flexibilité remarquable dans leur utilisation. Ils peuvent être utilisés pour financer des formations professionnelles visant à accéder à des postes moins exposés ou moins pénibles, permettant ainsi aux salariés de prolonger leur carrière dans de meilleures conditions. Les points peuvent également être convertis en trimestres de retraite, offrant la possibilité d’une cessation anticipée d’activité pour les salariés les plus exposés.

Impact sur les Entreprises

L’introduction du C2P constitue également un levier pour les entreprises en les incitant à améliorer les conditions de travail. En identifiant et en réduisant les risques professionnels, elles peuvent non seulement améliorer la santé et la sécurité de leurs salariés mais aussi réduire le nombre de points C2P à financer. Cela se traduit par une meilleure productivité et un environnement de travail plus sain.

Enjeux et Perspectives

Le Compte Professionnel de Prévention s’inscrit dans une démarche globale de prévention et d’amélioration des conditions de travail. Il soulève toutefois des enjeux importants, notamment en termes de reconnaissance des risques professionnels et de leur prise en compte effective dans les politiques de santé au travail. Sa mise en œuvre représente un défi pour les entreprises qui doivent s’adapter à cette nouvelle obligation tout en veillant à la santé de leurs employés.

Le Compte Professionnel de Prévention est une avancée significative dans la protection des salariés face aux risques d’usure professionnelle. En offrant un cadre légal pour la reconnaissance et la compensation de ces expositions, le C2P joue un rôle crucial dans la promotion d’une vie professionnelle plus sûre et plus équilibrée. Pour les entreprises, il représente à la fois un défi et une opportunité pour repenser l’organisation du travail et investir dans la prévention.

Compte professionnel prévention (C2P) Qu’est-ce que c’est?

Le Compte Professionnel de Prévention (C2P) est bien connu dans les milieux professionnels et parmi les acteurs du droit du travail et de la santé au travail en France. Sa notoriété varie toutefois selon les secteurs d’activité, notamment parce que son application concerne principalement les salariés exposés à des risques spécifiques. Dans les secteurs où ces risques sont plus courants, comme le bâtiment, l’industrie ou certains services comme le nettoyage industriel, le C2P est généralement mieux connu et plus discuté.

Les syndicats et les représentants du personnel jouent un rôle clé dans la diffusion des informations relatives au C2P auprès des salariés, tout comme les services de santé au travail qui accompagnent les entreprises dans la mise en œuvre des mesures de prévention des risques professionnels. En outre, l’Assurance Maladie – Risques Professionnels et l’Assurance Retraite mettent à disposition des ressources et des guides pour faciliter la compréhension et l’utilisation du C2P.

Cependant, malgré ces efforts de communication, tous les salariés potentiellement éligibles au C2P ne sont pas forcément informés de leurs droits ou de la manière de les utiliser efficacement. La complexité des critères d’éligibilité et la méconnaissance des procédures peuvent constituer des freins à l’accès aux avantages du C2P. De plus, certaines petites et moyennes entreprises (PME) pourraient ne pas avoir les ressources ou les connaissances nécessaires pour informer leurs employés sur le C2P et pour effectuer les déclarations requises de manière adéquate.

Pour améliorer la connaissance et l’utilisation du C2P, il est donc crucial que les efforts de sensibilisation et d’information se poursuivent, tant au niveau des employeurs que des salariés. La mise en place de formations spécifiques pour les responsables des ressources humaines dans les PME, ainsi que des campagnes d’information ciblées vers les secteurs moins informés, pourrait contribuer à une meilleure reconnaissance et application du C2P.

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation et vous inscrire à la Newsletter

 

Ces héros anonymes qui sauvent les organisations en déclin

Ces héros anonymes qui sauvent les organisations en déclin

Ceux qui sauvent l’organisation en déclin ne sont pas les mercenaires de la direction mais les héros anonymes porteurs de la flamme.

Lire l’article complet sur : philippesilberzahn.com

Merci à Philippe Silberzahn sur cette réflexion, c’est une question que nous nous posons également.

Dans le monde complexe et concurrentiel des affaires, il arrive parfois que des organisations en déclin parviennent à survivre et même à prospérer, malgré un management apparemment inadéquat. Ce phénomène intrigant soulève de nombreuses questions sur les facteurs qui contribuent à cette résilience. Qu’est-ce qui explique que certaines entreprises parviennent à naviguer avec succès dans des eaux troubles, même lorsque leur leadership semble défaillant ?

Dans l’univers dynamique des entreprises, il existe une catégorie de salariés souvent négligée, mais dont le rôle est crucial : les héros anonymes qui œuvrent silencieusement pour sauver les organisations en déclin. Ces individus exceptionnels ne portent pas de capes ni de masques, mais ils sont dotés d’une passion et d’un engagement extraordinaires envers leur travail.

Au sein des entreprises en difficulté, ces salariés se distinguent par leur résilience et leur capacité à maintenir une performance optimale malgré les défis. Ils sont les premiers à identifier les signes avant-coureurs d’une crise, à travailler de manière acharnée pour inverser la tendance et à inspirer leurs collègues à faire de même. Leur impact est souvent sous-estimé, car ils opèrent dans l’ombre, loin des projecteurs.

Ces héros anonymes se manifestent à travers diverses actions. Certains repensent les processus internes, introduisent des innovations et proposent des solutions avant-gardistes pour stimuler la croissance. D’autres se consacrent à la formation et au mentorat, partageant leur expertise pour renforcer les compétences de l’équipe. Leur dévouement va au-delà des attentes professionnelles, car ils considèrent la survie de l’entreprise comme une mission personnelle.

L’histoire regorge d’exemples d’organisations sauvées de l’effondrement par des employés dévoués. Ces salariés héros sont les piliers qui maintiennent la stabilité lorsque tout semble s’effondrer. Leur impact dépasse le cadre professionnel, car ils contribuent également à préserver des emplois, à maintenir des communautés économiquement stables et à préserver la confiance des parties prenantes.

En conclusion, les salariés héros anonymes sont les véritables architectes du redressement dans les entreprises en déclin. Leur engagement exceptionnel, leur créativité et leur résilience sont les catalyseurs qui insufflent une nouvelle vie aux organisations en difficulté. Il est impératif de reconnaître et de célébrer ces acteurs discrets mais essentiels qui, sans chercher la gloire, sauvent silencieusement les entreprises de l’ombre.

 

C’est du vécu !

 

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation

Mes aides à l’embauche

Lire l’article complet sur : entreprise.pole-emploi.fr

 

Mes aides à l'embauche

Mes aides à l’embauche

Voici un nouveau site absolument nécessaire à toute personne qui gère des demandeurs d’emploi en recherche de formation. Que l’on soit CEP ou simplement conseiller formation dans un OF, il est intéressant de voir immédiatement si la personne que vous avez en charge peut ou ne peut pas bénéficier des financements Pôle Emploi.

C’est à l’occasion du salon Vivatech 2023 que le directeur général adjoint  en charge de l’offre de service chez Pôle Emploi a évoqué et présenté cette innovation en faveur des demandeurs d’emploi et des entreprises.

Le slogan c’est :

Ne passez pas à côté d’une aide

Profitez des aides à votre disposition sans vous poser de questions

Déterminez en quelques clics si vos candidats peuvent vous faire bénéficier d’une aide à l’embauche et allégez le coût de vos recrutements.

es aides à l’embauche sont des dispositifs mis en place par l’État pour encourager les entreprises à recruter. En 2023, plusieurs aides à l’embauche sont disponibles pour les employeurs.

La réduction générale des cotisations patronales (ex-réduction Fillon) pour les apprentis est une aide qui permet aux employeurs de bénéficier d’une réduction des cotisations patronales pour les salaires n’excédant pas 1,6 fois le Smic brut. Cette aide est valable pour les contrats d’apprentissage conclus en 2023 et son montant est de 6000 euros maximum pour les mineurs comme les majeurs.

Le contrat unique d’insertion (CUI) – Parcours emploi compétences (PEC) est une aide qui associe formation et accompagnement. Son objectif est de faciliter l’embauche des personnes rencontrant des difficultés à trouver un emploi. Cette aide versée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP) se calcule en fonction d’un pourcentage du Smic par heure travaillée, dans la limite de la durée légale hebdomadaire de travail.

Les emplois francs sont une aide qui permet aux employeurs de bénéficier d’une prime à l’embauche pour l’embauche d’un demandeur d’emploi résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Cette aide est valable jusqu’au 31 décembre 2023.

Les contrats adulte-relais sont une aide qui permet aux employeurs de bénéficier d’une aide financière pour l’embauche d’un salarié en contrat à durée déterminée (CDD) ou en contrat à durée indéterminée (CDI) pour une durée minimale de 12 mois. Cette aide est valable jusqu’au 31 décembre 2023.

L’aide exonération aide domicile-réduction Fillon 2023 est une aide qui permet aux employeurs de bénéficier d’une exonération de cotisations patronales pour les salaires n’excédant pas 1,6 fois le Smic brut. Cette aide est valable jusqu’au 31 décembre 2023.

En somme, plusieurs aides à l’embauche sont disponibles pour les employeurs en 2023. Ces aides permettent de réduire le coût de recrutement et de faciliter l’embauche des personnes rencontrant des difficultés à trouver un emploi.

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation 

FNE Le retour 2023

FNE Le retour 2023

Le FNE-Formation revient en 2023 dans une version modifiée, permettant à de nombreuses entreprises de soutenir leur investissement formation

Lire l’article complet sur : www.digiformag.com

 

FNE Le retour 2023

Rescapé de la période Covide le FNE formation est légèrement modifié pour 2023. Il reste un dispositif favorable pour la formation de vos salariés. Il faut l’utiliser tant qu’il existe encore !

Le Fonds national de l’emploi – Formation (FNE-Formation) est un dispositif qui permet de financer des actions de formation pour les salariés des entreprises. Il a pour objectif de maintenir les salariés en emploi et de développer leurs compétences afin d’accompagner au mieux les entreprises éligibles dans leur transition écologique, numérique et/ou agro-alimentaire. Le FNE-Formation accompagne les entreprises face aux mutations économiques. Il permet le financement d’actions de formation concourant à la préservation et au développement des compétences de leurs salariés. Il peut financer des projets de formation au bénéfice de tous les salariés, indépendamment de leur catégorie socioprofessionnelle ou de leur niveau de diplôme, à l’exception des salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Les demandes de prise en charge doivent être déposées par les entreprises auprès des opérateurs de compétence (OPCO).

Depuis 2023, le FNE-Formation est orienté vers le financement de formations permettant d’accompagner les entreprises qui font face aux grandes mutations suivantes : la transition écologique, la transition alimentaire et agricole, et la transition numérique. Au sein de chacun de ces axes, un ciblage prioritaire est effectué au bénéfice des formations favorisant le maintien dans l’emploi et l’employabilité des seniors. Le FNE-Formation peut également être mobilisé pour soutenir les besoins en formation liés à l’organisation des grands évènements sportifs que sont la Coupe du monde de rugby en 2023 et les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Le conseil d’administration de France compétences a décidé d’une baisse de 5 % des coûts des contrats d’apprentissage pour les organismes de formation. Cette baisse sera appliquée en deux temps : une première diminution de 5 % en moyenne sera appliquée pour les niveaux de prise en charge (NPEC) ne répondant pas aux attentes exprimées par France Compétences en début d’année, soit environ 37 % des NPEC, à partir du 1er septembre 2023. Une deuxième diminution de 5 % en moyenne sera appliquée en avril 2024, soit une baisse totale de 10 %. Cette mesure permettra une économie d’environ 540 millions d’euros pour France compétences.

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation 

SIREN, SIRET, APE… tout savoir sur l’identification des entreprises

Toute entreprise qui débute son activité doit disposer de plusieurs numéros d’identification. Mais à quoi correspondent ces numéros ? Quelle est leur utilité ? Et comment les récupérer ? On vous explique la marche à suivre.

SIREN, SIRET, APE… tout savoir sur l’identification des entreprises

Les numéros SIREN et SIRET : l’identification de l’entreprise

Le numéro SIREN (pour « système d’identification du répertoire des entreprises ») est le numéro unique d’identification de chaque entreprise. C’est ce numéro qui permet d’identifier chaque entreprise auprès des administrations.

Le numéro SIRET (pour « système d’identification du répertoire des établissements ») permet lui d’identifier chaque établissement qui compose une entreprise. Il y a donc autant de n° SIRET que d’établissement dans l’entreprise. Il est composé de 14 chiffres : les 9 chiffres du numéro SIREN + les 5 chiffres du NIC (numéro interne de classement propre à chaque établissement).

Les numéros SIREN et SIRET sont générés par l’Insee et récupérés au même moment.

Le code APE : l’identification de l’activité principale de l’entreprise

LIRE LA SUITE…

 

Lorsqu’on crée ou reprend une entreprise, on doit lui attribuer des identifiants qui permettent de la reconnaître et de la distinguer des autres. Ces identifiants sont le SIREN, le SIRET et le code APE. Mais à quoi correspondent-ils exactement et comment les obtenir ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’identification des entreprises

 

Qu’est-ce que le SIREN ?

Le SIREN (Système d’Identification du Répertoire des ENtreprises) est un numéro à 9 chiffres qui identifie de façon unique chaque entreprise en France. Il est attribué par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) lors de l’immatriculation de l’entreprise au répertoire Sirene. Le SIREN est invariable et ne change pas en cas de modification de la situation juridique, fiscale ou géographique de l’entreprise. Il figure sur tous les documents officiels de l’entreprise, tels que les factures, les contrats ou les déclarations sociales.

 

Qu’est-ce que le SIRET ?

Le SIRET (Système d’Identification du Répertoire des ETablissements) est un numéro à 14 chiffres qui identifie chaque établissement de l’entreprise. Il est composé du numéro SIREN de l’entreprise suivi d’un numéro NIC (Numéro Interne de Classement) à 5 chiffres qui distingue les différents établissements de l’entreprise. Le SIRET est attribué par l’INSEE lors de la création ou de la modification d’un établissement. Il change en cas de transfert, de fermeture ou de changement d’activité de l’établissement. Il figure également sur les documents officiels de l’établissement.

 

Qu’est-ce que le code APE ?

Le code APE (Activité Principale Exercée) est un code à 5 caractères (4 chiffres et une lettre) qui indique l’activité principale de l’entreprise ou de l’établissement. Il est attribué par l’INSEE selon la nomenclature des activités françaises (NAF), qui classe les activités économiques en 732 postes. Le code APE permet de connaître le secteur d’activité de l’entreprise ou de l’établissement, ainsi que les obligations légales, fiscales ou sociales qui lui sont applicables. Il figure sur l’extrait Kbis de l’entreprise ou de l’établissement, qui est le document officiel attestant de son existence juridique.

 

Comment obtenir ces identifiants ?

Pour obtenir ces identifiants, il faut immatriculer son entreprise ou son établissement auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) compétent, qui varie selon la forme juridique, le secteur d’activité ou le lieu d’implantation de l’entreprise. Le CFE se charge ensuite de transmettre le dossier à l’INSEE, qui attribue le SIREN, le SIRET et le code APE. Ces identifiants sont ensuite communiqués au créateur ou au repreneur d’entreprise par courrier ou par mail. Il est possible de vérifier ou de modifier ces identifiants en contactant l’INSEE ou en se rendant sur le site sirene.fr.

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation