« Transitions collectives » : un nouveau parcours de reconversion pour changer de métier

À l’occasion de la 2e conférence du dialogue social qui a eu lieu lundi 26 octobre2020 à Matignon, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a présenté aux partenaires sociaux un nouveau dispositif de formation pour permettre une reconversion professionnelle des salariés dont les emplois sont menacés, baptisé « transition collective ».

Ce dispositif s’adresse à des salariés dont les emplois sont menacés et qui se positionnent sur une formation vers un métier porteur localement. Il se construira autour de plateformes de transition où se mettront en relation des entreprises ayant des salariés à reconvertir et des entreprises ayant des besoins de recrutement.

L’État finance tout ou partie du projet de reconversion en fonction de la taille de l’entreprise. La rémunération et la formation des salariés est prise en charge à hauteur de 40% pour les entreprises de plus de 1 000 salariés. Elle sera de 75% pour les entreprises de 300 salariés jusqu’à 1 000, tandis que pour les petites et moyennes entreprises ou les TPE, l’État prendra en charge 100% de la rémunération et de la formation des salariés.

Ce nouveau parcours vise à protéger les salariés peu qualifiés dont l’emploi est menacé, en leur proposant un cycle long (jusqu’à 24 mois) de formation les préparant à des métiers d’avenir et/ou des métiers dans des secteurs qui peinent à recruter sur leur bassin d’emploi.

Tout en sécurisant leur rémunération pendant cette durée, il permet à ces salariés d’accéder à une formation longue ou certifiante, ou à une validation des acquis vers le métier porteur de leur choix avant de se faire recruter dans une entreprise du territoire, sans passer par une période de chômage.

Il a été conçu avec les partenaires sociaux, et sera mis en place d’ici la fin de l’année, mobilisant l’ensemble des acteurs emploi-formation sur les territoires au plus près des projets de vie des salariés.

 

LIRE LA SUITE

Bitcoin, comment ça fonctionne exactement? Explications…

Il n’est pas forcément facile d’expliquer un sujet aussi vaste et technique que celui du Bitcoin (BTC) en seulement quelques lignes. On peut cependant comprendre son fonctionnement de façon très simple, en expliquant les grandes lignes. C’est à cet exercice que se livre dans cet article Thibault Coussin, auteur du livre Investir avec succès dans Bitcoin et les cryptomonnaies.

bitcoin

Qu’est-ce que Bitcoin ? Une monnaie ?

Oui c’est effectivement la 1ère chose qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de Bitcoin : une monnaie virtuelle. Voici quelques informations générales à propos des bitcoins :

Bitcoin, comment ça fonctionne exactement? Explications… 101

LIRE LA SUITE

Qualiopi : quelle pratique d’Audit pour quelles garanties de qualité ?

Un point d’étape sur la mise en œuvre du label Qualiopi, organisé le 26 novembre par l’Afref, a donné la parole aux concepteurs et observateurs du cadre de sa mise en œuvre, et aux acteurs de celle-ci.

Afref

Même si les obligations relatives la certification Qualiopi ont été différées du fait de la crise sanitaire, elles restent d’actualité pour les prestataires de formation financés sur fonds publics et paritaires. « Cette certification consiste à démontrer, pour les prestataires de formation, preuves à l’appui, comment ils s’organisent à travers les actions de formation qu’ils mènent », rappelle, en introduction du webinaire, Sophie Margollé, adjointe au sous-directeur Politiques de Formation et du Contrôle à la DGEFP (Délégation générale à l’Emploi et à la Formation professionnelle).

 

LIRE LA SUITE

France compétences confirme l’alignement de l’enseignement supérieur sur les exigences de Qualiopi

La conférence annuelle « qualité de la formation » organisée par France compétences le 3 novembre dernier établit la convergence entre les référentiels du Hcéres (Haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) et de la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs) avec la nouvelle certification Qualiopi.

conférence qualiopi

Le déploiement de la nouvelle démarche qualité inscrite dans la loi du 5 septembre 2018 franchit une nouvelle étape dans le champ de l’enseignement supérieur. Comme prévu par la loi, France compétences a organisé le 3 novembre dernier la conférence annuelle « qualité de la formation » avec le Hcéres et la CTI. Cette conférence a confirmé la correspondance des référentiels des deux instances de régulation de l’enseignement supérieur avec les exigences de Qualiopi.

 

La convergence est-elle totale?

LIRE LA SUITE