Pourquoi et comment devenir formateur ?

Pourquoi et comment devenir formateur ?

 

 

Réflexion et décision

La décision de devenir formateur, voire de changer de carrière pour se consacrer à la formation, est souvent motivée par la passion de transmettre. Cette passion pour la transmission se manifeste par le désir de partager son savoir, son expérience et ses compétences. Mais transmettre, c’est aussi contribuer activement au développement professionnel et personnel d’autrui, en leur offrant les outils nécessaires pour progresser dans leur carrière ou même changer de parcours. C’est une manière de donner un sens nouveau à son propre parcours professionnel, en voyant l’impact positif de son enseignement sur la vie des autres. Si vous avez accumulé des savoirs, si vous avez une grosse expérience, si vous êtes fatigué de travailler en entreprise, alors, devenir formateur est peut-être une bonne solution.

 

Les qualités du formateur

Les qualités recherchées pour être un formateur efficace incluent une expertise solide dans son domaine, d’excellentes compétences de communication et de présentation, une capacité à engager et motiver les apprenants, ainsi qu’une passion pour l’enseignement et le partage de connaissances. Pour devenir formateur, il est conseillé de commencer par identifier sa niche ou son domaine de spécialisation, se former si nécessaire pour acquérir les compétences pédagogiques, puis s’orienter vers l’obtention des certifications ou accréditations pertinentes qui attestent de la qualité et de la conformité des programmes de formation.

 

Une combinaison de toutes ces qualités

Découvrir l’univers de la formation en indépendant exige une combinaison de qualités spécifiques, essentielles pour réussir et se démarquer dans ce domaine. Voici les qualités particulièrement recherchées chez un formateur indépendant, telles qu’identifiées dans le document :

  • La polyvalence et l’adaptabilité : Un formateur efficace doit constamment évoluer, se remettre en question face aux changements rapides dans l’enseignement professionnel, ajuster ses méthodes et innover dans son approche pédagogique.
  • La pédagogie : La capacité de transmettre les connaissances de manière pertinente, s’adapter au public, et s’assurer de l’intégration efficace des enseignements est cruciale.
  • Une énergie positive et beaucoup de bienveillance : Le formateur doit incarner l’enthousiasme, stimuler la motivation des apprenants, favoriser un dialogue ouvert, et rester optimiste face aux défis d’apprentissage.
    Une organisation rigoureuse : Il est essentiel de planifier précisément les formations pour assurer leur bon déroulement.
  • Une disponibilité continue : Le formateur doit rester accessible, répondre aux questions, assurer un suivi par e-mail ou forum, et effectuer des bilans réguliers pour garantir une compréhension optimale.
  • Une créativité innovante : Pour maintenir l’intérêt des étudiants, il est important d’innover en variant les outils pédagogiques, alternant théorie et pratique, et apportant du rythme aux sessions.
  • Une remise en question permanente : Être conscient des évolutions constantes, rester ouvert aux feedbacks, s’adapter aux changements technologiques et réglementaires, et se remettre en question sont essentiels pour maintenir la qualité des formations​​.

Pourquoi et comment devenir formateur ?

 

Un statut, des étapes

Pour devenir formateur indépendant, plusieurs étapes clés doivent être suivies pour assurer une transition réussie vers cette profession passionnante. Voici un résumé des étapes importantes basées sur le document :

 Choisir le Statut de Micro-Entrepreneur

– Opter pour le statut de micro-entrepreneur est souvent avantageux pour les formateurs indépendants, offrant une simplicité administrative et des avantages fiscaux.
– Déclaration d’activité : Utilisez le formulaire Cerfa P0 en ligne ou envoyez-le par voie postale au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de votre secteur.
– Attribution automatique d’un numéro SIREN suite à la déclaration.
– Gestion des cotisations sociales sur une base mensuelle ou trimestrielle, ajustée selon le chiffre d’affaires.
– Simplification des obligations comptables : Pas de préparation de comptes annuels requise, mais le maintien d’un registre des recettes et, le cas échéant, un répertoire des achats

Respecter les Obligations Spécifiques

  • Déclaration initiale d’activité auprès de la Direccte.
  • Mise en place d’une comptabilité propre aux entreprises de formation

Engagements Professionnels et Financiers

  • Conclure des conventions de formation professionnelle avec les clients, pouvant être annuelles, pluriannuelles, ou simplifiées.
  • Réalisation d’un bilan pédagogique et financier annuel de l’activité, quelle que soit la taille de l’entreprise.
  • Obtention de certifications si vous souhaitez accéder à des fonds publics ou mutualisés.
  • Respect des normes de sécurité et d’accessibilité si vous disposez d’un local pour les formations.

Chaque étape de ce processus est essentielle pour établir une fondation solide pour votre activité de formateur indépendant, en veillant à respecter les obligations légales et en mettant en place une structure d’entreprise viable et conforme aux normes de qualité et de sécurité.

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation et vous inscrire à la Newsletter

 
Panorama de la sous-traitance pour les OF

Panorama de la sous-traitance pour les OF

La boîte à outils des professionnels de l’apprentissage, de la formation et de l’évolution professionnelles

Panorama de la sous-traitance pour les OF

Lire l’article complet sur : www.centre-inffo.fr

 

Panorama de la sous-traitance pour les OF

D’autres l’affirme, il est de plus en plus difficile de faire tourner un organisme de formation, tant les contraintes sont supérieures aux marges hypothétiquement réalisables. D’ailleurs l’activité est réduite de 30%, suite aux nombreuses et incalculables réformes qu’impose le gouvernement.

Voyons ce qu’il en est de la sous-traitance. Qu’est-ce que la sous-traitance ? Un formateur est-il un sous traitant ? Comment voyez-vous la question de la subordination ?

Ne vous affolez pas tout de suite. Les demandes de requalification, même légitime dans le monde de la formation, sont systématiquement rejetés par les tribunaux qui ne lisent même pas les attendus.

Mais qu’en est-il de Qualiopi ? Les nouvelles exigences qualité…

L article d’aujoud’hui concerne les « requalifications ». Vous pouvez travailler plus de 10 ans pour un organisme de formation en tant qu’indépendant intégré dans l’organigramme, présent tous les jours, participant aux décisions stratégiques, développant un excellent CA et être remercié comme un malpropre par des dirigeants sans foi, ni loi, ayant pignon sur rue. Votre demande de requalification, bien que légitime, au même titre que les chauffeurs Uber ou les coursiers Deliveroo sera rejetée par les tribunaux à la solde des entrepreneurs. L’idée c’est qu’il y aurait tellement de requalification dans ce secteur économique que le système qui ne tient déjà pas debout tout seul s’écroulerait définitivement.

Il ne restera que quelques gros OF et surtout, le grand rêve de France Compétences, flécher les fonds de la formations professionnelles continues vers les écoles, universités et autres Greta et Afpa….

L’article ne va pas si loin, mais, nous voyons ce qu’il y a derrière tout ça !

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation 

Qualiopi : Quels sont les indispensables du CV formateur ?

Qualiopi : Quels sont les indispensables du CV formateur ?

Qualiopi : Quels sont les indispensables du CV formateur ?

Le contenu du CV du formateur n’est pas un simple détail lorsque l’organisme est entré dans une démarche Qualiopi. On vous explique.

Lire l’article complet sur : www.digiformag.com

AMMC vous accompagne dans les démarches Qualiopi.

Actuellement, nous accompagnons des Organismes de Formation pour l’audit de renouvellement et quelques nouveaux entrants

Qualiopi : Quels sont les indispensables du CV formateur ?

Le CV du formateur est un document à visée interne qui permet de faciliter l’organisation et l’audit Qualiopi. Il est utile pour expliquer votre organisation lors des audits Qualiopi et facilite la mise à jour annuelle des documents à collecter auprès des formateurs indépendants. Il atteste du développement de compétences, année après année, des intervenants internes et externes. Il ne remplace cependant pas le CV envoyé par le formateur ou la formatrice lors des premiers contacts avec l’organisme de formation.

Le CV du formateur doit contenir les informations suivantes :

  • Les informations personnelles du formateur : nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, adresse e-mail.
  • La formation initiale et continue du formateur : diplômes, certifications, habilitations, etc.
  • L’expérience professionnelle du formateur : les postes occupés, les missions réalisées, les compétences acquises, etc.
  • Les compétences techniques et pédagogiques du formateur : les domaines d’expertise, les méthodes pédagogiques utilisées, les outils et supports pédagogiques maîtrisés, etc.
  • Les références du formateur : les clients, les partenaires, les projets réalisés, les résultats obtenus, etc.

Il est important de concevoir un modèle de CV unique et simple à utiliser. Le CV doit être paramétré avec des rubriques spécialisées pour optimiser l’organisation et répondre à plusieurs attendus du Référentiel national de Qualité. Les rubriques principales sont la rubrique Parcours professionnel et la rubrique Formation. Il est également possible d’ajouter des champs supplémentaires spécialisés pour répondre aux besoins spécifiques de l’organisme de formation.

En somme, le CV du formateur est un document à visée interne qui permet de faciliter l’organisation et l’audit Qualiopi. Il doit contenir les informations personnelles du formateur, sa formation initiale et continue, son expérience professionnelle, ses compétences techniques et pédagogiques, ainsi que ses références. Il est important de concevoir un modèle de CV unique et simple à utiliser, paramétré avec des rubriques spécialisées pour optimiser l’organisation et répondre à plusieurs attendus du Référentiel national de Qualité.

Cordialement, Bing

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation 

Organisme de formation : contrôlez les diplômes des intervenants

Les organismes de formation doivent justifier des titres et qualités des personnels d’enseignement et d’encadrement qui interviennent à quelque titre que ce soit dans les prestations de formation qu’ils réalisent, et de la relation entre ces titres et qualités et les prestations réalisées dans le champ de la formation professionnelle (article L6352-1 du Code du travail). Organisme de formation : contrôlez les diplômes des intervenants

Le non-respect de cette obligation peut conduire, après contrôle, à l’annulation de la déclaration d’activité (article L6351-4 du Code du travail), voir à une sanction pénale (amende de 4 500 euros – article L6355-6 du Code du travail). Par ailleurs, si l’organisme de formation ne présente pas « tous documents et pièces établissant (…) les moyens mis en œuvre » – au titre desquels figurent les moyens pédagogiques – pour réaliser les actions de formation, celles-ci sont réputées ne pas avoir été exécutées et donnent lieu à remboursement au cocontractant des sommes indûment perçues (article L 6362-6 du code du travail).

Les enjeux sont donc de taille pour le prestataire de formation. Un arrêt de la Cour administrative d’appel (CAA) de Marseille en date du 18 février 2022, est une illustration de l’application de cette règle et de sa portée.

 

LIRE LA SUITE…

 

Les organismes de formation sont tenus de justifier les titres et les qualifications des personnels d’enseignement et d’encadrement qui interviennent dans les prestations de formation qu’ils réalisent, et de la relation entre ces titres et qualifications et les prestations réalisées dans le champ de la formation professionnelle ³. Cette obligation est prévue par l’article L6353-1 du Code du travail. Les organismes de formation doivent donc s’assurer que les intervenants qu’ils emploient disposent des diplômes et des qualifications nécessaires pour dispenser les formations qu’ils proposent ³.

Le contrôle des diplômes des intervenants est une question qui suscite de plus en plus d’intérêt dans le domaine de la formation professionnelle. En effet, les organismes de formation sont de plus en plus nombreux à proposer des formations dans des domaines très variés, et il est important de s’assurer que les intervenants disposent des compétences nécessaires pour dispenser ces formations. Les diplômes et les qualifications des intervenants sont donc un critère important pour les organismes de formation, qui doivent s’assurer que les formations qu’ils proposent sont dispensées par des professionnels qualifiés ¹.

Le contrôle des diplômes des intervenants peut être effectué de différentes manières. Les organismes de formation peuvent par exemple demander aux intervenants de leur fournir une copie de leur diplôme ou de leur qualification, ou bien vérifier directement auprès des établissements d’enseignement ou des organismes certificateurs que les diplômes et les qualifications des intervenants sont bien valides ². Les organismes de formation peuvent également faire appel à des prestataires spécialisés dans la vérification des diplômes et des qualifications des intervenants ².

Le contrôle des diplômes des intervenants est un enjeu important pour les organismes de formation, qui doivent s’assurer que les formations qu’ils proposent sont dispensées par des professionnels qualifiés. Les diplômes et les qualifications des intervenants sont donc un critère important pour les organismes de formation, qui doivent s’assurer que les formations qu’ils proposent sont dispensées par des professionnels qualifiés. Les organismes de formation peuvent effectuer ce contrôle de différentes manières, en demandant aux intervenants de leur fournir une copie de leur diplôme ou de leur qualification, en vérifiant directement auprès des établissements d’enseignement ou des organismes certificateurs que les diplômes et les qualifications des intervenants sont bien valides, ou en faisant appel à des prestataires spécialisés dans la vérification des diplômes et des qualifications des intervenants.

Si vous voulez suivre les travaux des experts compétences vous pouvez rejoindre le blog de la formation